Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Lorànt Deutsch
Lorsqu'il écrit "Romanesque, La folle aventure de la langue française*" c'est avec l'idée de l'adapter pour parties à la scène. Le voici donc aujourd'hui entre un fauteuil, un écran et un tableau, contant de manière vivante et ludique à la vitesse d'un cheval au galop, cette passionnante histoire.
Au théâtre Anthéa d'Antibes, le temps de quelques représentations, il faisait faire ses premiers pas à "son bébé". Mais la demande fut telle, j'en ai été le témoin, qu'il a fallu en rajouter.

Vous avez réussi l'exploit de faire de cet ouvrage très dense, très documenté, un seul en scène qui embarque sans difficulté le public !
Oui, je voulais me libérer de toutes les contraintes d'exigence et de rigueur qui étaient indispensables à l'écriture. Lorsque l'on développe un tel thème, il faut argumenter, se justifier. Il faut être irréprochable. Le spectacle permet de faire des choses plus échevelées, plus surprenantes, plus directes. Honnêtement et très humblement, je suis encore plus fier que d'habitude de ce que j'ai écrit et de ce que je présente sur scène. Parce que je suis l'auteur de mes mots, je pèse, je mesure, j'assume tout ce que je dis. Je suis heureux de le servir et de le transmettre, je sens que le spectacle est à la hauteur de mes espérances et des espoirs que j'ai nourris pendant trois ans en écrivant mon livre.

D'où vient votre passion pour l'histoire de notre langue et de nos villes ? Et cet optimisme affiché face aux puristes qui se lamentent de son devenir ?
Vous avez raison de faire la conjonction entre la langue et l'histoire des mots dans les villes, les stations de métro... Ce sont les mots qui chapitrent notre histoire et la curiosité me fait me demander : "Mais qu'est-ce qui se cache derrière tout ça ?" Cette langue c'est bien beau, mais elle est le fruit d'une histoire, et cette histoire c'est notre ADN. Elle nous est léguée par tous ceux qui nous ont précédé, elle est en mouvement et, à notre tour, nous lui apportons notre petite pierre en la faisant évoluer. Elle est le fruit d'une longue aventure, passionnante, pleine de surprises, dans laquelle je me plonge, je me roule avec bonheur, avec gourmandise parce qu'elle est mon combustible et alimente mon imaginaire.

Que pensez-vous des affrontements idéologiques actuels autour de l'Histoire, et de ces cris d'orfraie que vous aviez subis de la part de certains... spécialistes ?
Oh, je ne m'en occupe pas. Mon but n'est pas de faire triompher un camp ou un autre, mais de faire triompher le divertissement. Ce qui, pour certains historiens qui font de l'Histoire "un sport de combat", pour reprendre les mots de Bourdieu à propos de la sociologie, est un gros mot. Ceux-là prennent l'Histoire en otage et se transforment en procureurs. Je ne leur donne ni tort ni raison, on ne fait simplement pas le même métier. Je ne donne pas de leçons, j'aime l'Histoire comme j'aimais celles que l'on me racontait quand j'étais enfant. Je n'ai d'autres ambitions que de donner aux gens l'envie d'ouvrir des livres, de piquer leur curiosité et de les amuser.

*Romanesque, la folle aventure de la langue française : Ed. Michel Lafon, 2018. Et pour en savoir plus : Lorantdeutschsofficiel sur Instagram.
Interview par Jeanne Hoffstetter
Paru le 21/11/2019

-
LORÀNT DEUTSCH EST ROMANESQUE   (21 notes)
THÉÂTRE DE PARIS - SALLE RÉJANE
Jusqu'au mardi 31 décembre

SEUL-E EN SCÈNE. Adaptation libre et survoltée du livre de Lorànt Deutsch, Romanesque ou la folle aventure de la langue française. Suivez Lorànt Deutsch dans un voyage sur les traces de cette langue que nous parlons aujourd'hui pour mieux la comprendre et la savourer. Attachez vos ceintures, c'est parti!


Haut