Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Sébastien Castro
© Bruno Perroud


J’ai envie de toi
Maud Le Guénédal & Sébastien Castro
Voici la « vraie » première comédie de Sébastien Castro, après une pièce jeune public et deux one man show. Maud Le Guénédal partage cette aventure.
Sébastien, que raconte-t-elle ?
Youssef (moi) veut récupérer l'accès à un placard muré par son précédent voisin. Il défonce donc un mur mitoyen... au moment où son nouveau voisin se prépare pour une belle inconnue. Pot de colle, je m'incruste. Ça l'énerve tant qu'il fait une grosse erreur : il envoie un sms coquin, non à celle qu'il attend mais à son ex. Je veux l'aider mais j'enchaine les gaffes, confonds tout et tout le monde. S'ensuivent mensonges et quiproquos à la pelle. Des couples se forment et se déforment, sens dessus dessous... Pourtant, tout est d'une logique absolue !

Comment êtes-vous arrivé à cette écriture ?
Il y a 7/8 ans, j'ai écrit quelque chose et l'ai montré à José Paul. Son verdict ? « Manque de crédibilité. Si on n'y croit pas, on ne rit pas ! ». J'ai laissé tomber. Plus tard, sachant qu'il cherchait une création, avec des dialogues et un sujet contemporains, j'ai écrit, sans rien lui dire. Je vérifiais chaque phrase en pensant à lui, traquant les incohérences. Et, j'imaginais les intonations de Maud, Guillaume Clerice et Anne-Sophie Germanaz (Astrid Roos et Alexandre Jérôme sont venus plus tard) jouant la pièce. Je leur suis donc extrêmement reconnaissant d'avoir accepté les rôles, ça aurait été bête (rire) ! Et José Paul m'a dit « c'est super »... avant de me conseiller de revoir quelques détails. J'attends maintenant avec impatience les réactions du public !

Maud, vos impressions sur ce titre ?
Pour apprendre le texte d'une pièce, je l'amène avec moi un peu partout. Cette fois, j'ai dû cacher le titre, pour éviter réflexions et regards appuyés, dans le métro ou ailleurs !

Votre rôle ?
Je n'ai pas une vie sentimentale particulièrement épanouie, c'est donc un rôle de composition (rire). Un peu coincée, orpheline de père, je consacre ma vie à ma mère, dépendante. Mon horizon sentimental est donc complètement bouché. Bonne poire, j'accepte d'entretenir les mensonges des uns et des autres en me faisant passer pour un mannequin venu rencontrer son plan "Tinder" ou autre, pour une femme en couple... Ce tourbillon me renvoie des regards que je ne connaissais pas sur moi. D'autres horizons s'ouvrent à moi... sur tous les plans !

Je suppose que vous n'avez pas hésité longtemps avant de l'accepter ?
Oh non, d'autant que Sébastien a écrit ce rôle pour moi ! Nous deux, c'est un long compagnonnage, amical et professionnel.

Votre regard sur José Paul, votre metteur en scène et vos partenaires ?
Il est fin, ne perd pas de temps, dirige avec douceur et nous emmène là où il veut aller avec une grande clarté. On peut lui faire toute sorte de propositions, voire tout et n'importe quoi, car après son tri, ça devient pertinent. Et quelle équipe ! Dès la première repétition, tout le monde connaissait son texte. Du coup, le travail se déroule dans la joie, la bonne humeur... et la rigueur.
Dossier par Caroline Fabre
Paru le 10/08/2019

-
J'AI ENVIE DE TOI   (21 notes)
THÉÂTRE FONTAINE
Jusqu'au mardi 30 juin 2020

COMÉDIE. Il vous est sûrement arrivé de vous tromper de destinataire en envoyant un texto... Ce soir, c'est à Guillaume que ça arrive. Alors qu'il pense adresser "J'ai envie de toi" à Julie, sa nouvelle conquête, le texto est envoyé par erreur à Christelle, son ex. La soirée, bien mal partie, dérape défini...


Haut